Home » Visite Pays » Visite Suède-Estonie » Visite Suède – Estonie – La ville

Visite Suède – Estonie – La ville

LA VILLE : ECO-QUARTIER HAMMARBY DE STOCKHOLM

 

L’écoquartier de Hammarby Sjöstad (City by the lake) se trouve sur une des 14 îles de Stockholm et a été construit en lieu et place de l’ancien quartier industriel qui existait encore il y a 20 ans.

En 1997, la candidature aux jeux olympiques de 2004 de la ville de Stockholm est le fait déclencheur initial de ce 1er projet de quartier « durable » à Stockholm (et probablement même en Suède) qui devait être son village olympique.

Au-delà de l’ambition d’une architecture en équilibre avec l’espace naturel préservé, l’écoquartier se pose comme objectif de diviser par deux toutes les consommations (énergie et eau), les déchets, le bruit, le besoin de transport individuel des occupants de ce quartier.

Le quartier compte aujourd’hui environ 30 000 habitants (les derniers logements viennent d’être construits), complétés par 20 000 personnes qui viennent y travailler.

Les équipements principaux sont liés entre eux pour constituer une infrastructure complexe, représentant plus de 75% des gains en énergie réalisés à ce stade :

  • Une centrale de cogénération (production d’électricité et de chaleur) alimentée par des déchets non organiques récupérés (incinérateur) et par du biogaz produit sur site à base des déchets organiques récupérés des ménages
  • Une chaufferie connectée au réseau de chaleur et alimentée par du biogaz et des eaux usées purifiées
  • Une station d’épuration qui fournit de la matière organique injectée dans le digesteur (fermentation) de la centrale de production de biogaz
  • Déchets : plus de 99% sont réutilisés ou valorisés, < 1% finissent enfouis (décharge enterrée). Un système de recyclage uniforme installé au rdc de chaque immeuble permet de trier et de valoriser tout type de déchet recyclable (papier, métal, plastique, appareils électronique, verre de différents couleurs, …) en 10 ou 12 bacs différents. Un réseau souterrain centralisé et automatique transporte une vitesse de pointe de 70 km/h dans des canalisations à vide de 3 types de déchets solides : biogène, papier et ménagers
  • Valorisation de la chaleur fatale contenue dans les eaux usées, dans le réseau de chaleur et le réseau de froid
  • 80 % de l’énergie est d’origine renouvelable (biogaz, solaire, éolien et hydro) en y intégrant toute la valorisation les déchets
  • Des bus et poids lourds traversant le quartier et au-delà sont alimentés en biogaz

La performance de l’éco-quartier est significativement meilleure que les standards, même si les objectifs sont encore loin d’être atteints ; la consommation d’eau a été réduite d’environ 25% par des mesures techniques plus que comportementales ; la consommation d’énergie, qui visait à passer de 200 à 100 kWh/m²/an, est variable, s’établissant dans une fourchette de 65 et 180 ; les transports individuels ont baissé de 40%.

Du chemin reste à parcourir, notamment sous l’angle du comportement des habitants. De nombreuses actions éducatives s’adressant notamment aux plus jeunes, doivent contribuer à se rapprocher des objectifs ambitieux que s’est posés Hammarby.