Home » Visite Pays » Visite Allemagne » Visite Allemagne – Transition énergétique

Visite Allemagne – Transition énergétique

 

Sur la transition énergétique

La stratégie de transition énergétique allemande s’appuie principalement sur la promotion des énergies renouvelables  et des actions d’efficacité énergétique. Côté énergétique le défi est énorme car les allemands veulent remplacer l’usage de l’intégralité de toutes les énergies fossiles (houilles, lignite, uranium, fuel, …) par des énergies renouvelables, et aussi bien dans le domaine de l’électricité que de la chaleur.

Ces deux leviers nécessitent des investissements et des aides publics conséquents, assumés pleinement par les institutions allemandes et justifiés par l’effet induit de création de « green jobs » et d’une « green economy » qui soutient la compétitivité des entreprises allemandes.

Les objectifs chiffrés sont :

  • Sortie du nucléaire jusqu’à fin2022
  • Augmentation de la part des ENR dans la consommation d’énergie brute à 18% jusqu’à 2020, à 30% jusqu’à 2030, à 45 % jusqu’à 2040 et à 60 % jusqu’à 2050.
  • Augmentation de la part des ENR dans la consommation d’électricité brute à 35 % jusqu’à 2020, à 50 % jusqu’à 2030, à 65 % jusqu’à 2040 et à 80 % jusqu’à 2050. Depuis janvier 2012, la base la plus importante est la mise à jour de la loi sur les énergies renouvelables (Erneuerbare-Energien-Gesetzes (EEG)) dont la version inaugurale a été lancée au début des années 2000 régulièrement par le gouvernement de la coalition (SPD + Die Grünen) du gouvernement Schröder.
  • Réduction des Gaz à Effet de Serre (GES) de 40 % jusqu’à 2020, de 55 % jusqu’à 2030, de 70 % jusqu’à 2040 et de 80 à 95 % jusqu’à 2050 (par rapport à l’année de référence : 1990).
  • Réduction de la consommation d’énergie primaire 2020 de 20 % jusqu’à 2020 et de 50% jusqu’à 2050.
  • Augmentation de la productivité énergétique à2,1 % par an en relation à la consommation d‘énergie.
  • Réduction de la consommation d’électricité  de 10 % jusqu’à 2020 et de 25 % jusqu’à 2050 (par rapport à 2008).
  • Réduction du besoin de chaleur dans les immeubles de 20% jusqu’à 2020 et Réduction du besoin d’énergie primaire de 80 % jusqu’à 2050. Le taux de rénovation des immeubles devrait être doublé de 1 à 2%.

Pour le moment, l’Allemagne arrive à (sur)respecter ses objectifs dans le secteur de l’électricité mais court après ses objectifs dans le domaine de la chaleur renouvelable.

Le troisième levier traditionnel de la transition énergétique, lié à la réduction des besoins (sobriété) a peu été porté jusqu’ici en Allemagne. Plus délicat à aborder car lié au facteur humain, ce levier a fait des premiers pas encourageant depuis dix ans, date de lancement de différents programmes d’aides publiques en faveur de la rénovation thermique des immeubles, d’équipements utilisant des énergies renouvelables et de compteurs intelligents mettant le consommateur final au centre de différents dispositifs d’aides. Beaucoup de choses restent toutefois à faire car les réticences sont fortes en particulier dans le domaine du transport individuel dans lequel la voiture est encore omniprésente car autant l’allemand moyen est globalement respectueux de l’environnement autant ce critère semble peu compter tellement il favorise l’achat de voitures puissantes !

C’est entre autre pour cela que le think tank « Agora Verkehrswende » a été créé au début d’année 2017 à l’image d’« Agora Energiewende » créé en 2012 qui vient d’être prolongé jusqu’à 2021, doté d’un budget de 15 millions d’euros. Chaque think tank financé par la fondation Mercator et l’European Climate Foundation élabore avec des spécialistes issus de chaque secteur des chemins scientifiquement approfondis et réalisables politiquement afin que la transition puisse réussir dans les 2 domaines. Des représentants politiques, économiques et de la société sont associés à la démarche afin d’augmenter au maximum les chances de réussite.

Les idées fortes, la cohérence des points de vue, les convergences ou divergences :

La suite : les enseignements majeurs et préconisations