Home » Visite Pays » Visite Allemagne » Visite Allemagne – Sur le secteur de l’industrie

Visite Allemagne – Sur le secteur de l’industrie

 

SUR LE SECTEUR DE L’INDUSTRIE

L’industrie 4.0 émerge comme un facteur majeur d’efficacité pour la production industrielle, permettant de gérer des niveaux de complexité élevés tout en améliorant la sécurité.

Le programme E3 (évoqué par le Fraunhofer Institut de Chemnitz et financé par le Ministère de la recherche et de l’éducation supérieure (BMBF)) couvre 3 orientations de la recherche pour l’industrie : Efficience technologique, Économies d’énergie (production et logistique), Ergonomie dans l’interface homme-robot.

Les effets de ces facteurs sont intensifiés par leur mise en synergie. La digitalisation, par la génération et le traitement massif de données (capteurs et technologies de l’information) démultiplie encore les impacts de ces facteurs : l’ « E3 intensified »

L’économie d’énergie visée par certains projets de l’institut, au bénéfice d’industriels, est de l’ordre de 50%. Les marges de progrès de l’industrie, dans l’efficacité de la consommation d’énergie et de matériaux, restent ainsi très prometteuses. Les impacts de la robotisation sur l’avenir du travail sont également abordés, le Fraunhofer institue allant jusqu’à évoquer dans ses recherches le concept de « good feeling production ».

Mais l’engagement d’un industriel allemand peut aller au-delà comme le démontre les Viessmann Werke, PME typiquement allemande qui dans son usine historique démontre qu’elle va au-delà de ses défis industriels poussés par l’obligation d’innover en permanence pour rester ou devenir leader dans tous ses marchés historiques (chaudière à gaz) et nouveaux (ENR, pile à combustible, conseils en services énergétiques, …) : la société s’est non seulement engagée dans une démarche de couvrir et d’optimiser tous ses besoins d’énergie par des énergies renouvelables (c’est fait) mais aussi elle a acquis un tel savoir-faire dans ce domaine qu’elle a décidé de le vendre sur le marché à d’autres industriels ou entreprises intéressées. En tant que de loin plus grand employeur local, l’entreprise démontre aussi un engagement sociétal fort car elle souhaite minimiser au maximum son impact sur l’environnement. Favoriser ainsi l’utilisation de véhicules équipés de véritables motorisations alternatives (électrique et (bio)GNV (gaz naturel véhicules)) n’est ainsi que conséquent et peut être considérée comme un engagement assez typique d’une PME/ PMI allemande.

Les idées fortes, la cohérence des points de vue, les convergences ou divergences :

La suite : les enseignements majeurs et préconisations