Home » Visite Pays » Visite Allemagne » Visite Allemagne – Sur la Sobriété

Visite Allemagne – Sur la Sobriété

SUR LA SOBRIETE

Il est possible que l’Allemagne soit confrontée à une forme de paradoxe ou de « licence morale » : des actions en faveur d’une certaine morale tendent à s’accompagner du développement de pratiques dites « immorales ». Ce phénomène est très observé dans les pratiques liées au développement durable (par ex: les acheteurs de voitures hybrides ont tendance à la fois à parcourir plus de km (parfois pour une empreinte carbone supérieure à leur pratique antérieure), et d’une manière générale à s’autoriser des pratiques plus défavorables à l’environnement).

Au niveau des politiques publiques comme au niveau individuel, les citoyens allemands n’ont pas encore eu à se positionner fortement sur le sujet de la sobriété, compte tenu de la capacité nationale à mobiliser des investissements conséquents en efficacité énergétique et en faveur des énergies renouvelables.

Certains entretiens nous ont laissé penser que la sobriété était considérée comme potentiellement contradictoire à la compétitivité, qui constitue le principal moteur de la transition énergétique.

Certains acteurs économiques s’engagent cependant, à leur échelle, dans une approche sobre : l’usine de Viessmann en est une illustration, sous des angles divers allant de la consommation énergétique à la santé et la sécurité au travail.

Les idées fortes, la cohérence des points de vue, les convergences ou divergences :

La suite : les enseignements majeurs et préconisations