Home » Visite Pays » Visite Allemagne

Visite Allemagne

Le voyage en Allemagne s’inscrit dans les traditions des différentes missions de la FNEP. Le premier déplacement dans le cadre d’un tour d’horizon international (Allemagne, Suède, Estonie, Pologne, Inde et Chili) visant à dresser un panorama des meilleurs standards, des pratiques concrètes les plus efficaces ou émergentes dans le champ de l’innovation à contenu durable et sociétal.

Le voyage en Allemagne réunit, contrairement aux autres déplacements, l’ensemble des membres de la mission 2017 dans leur quête à rechercher des exemples d’innovations allant dans le sens d’une plus grande sobriété ; recherche combinée à un regard croisé autour des deux modèles français et allemands sur diverses thématiques : énergie, ville et mobilité, structures économiques et sociales, etc. et sur les dynamiques actuelles telles que : digitalisation, économie circulaire, responsabilité sociale, frugalité.

La particularité du voyage réside dans sa programmation à un stade où les différentes réflexions et problématiques sont encore émergentes, ce qui ouvre à la fois un champ d’exploration vaste aux visites, mais pose des difficultés pour cerner des problématiques particulières ou sujets pointus qui peuvent constituer les premiers livrables intermédiaires des travaux de la mission.

  • Plan stratégique d’investigation et mise en perspective des conclusions avec les réflexions initiales

L’Allemagne se positionne comme un acteur incontournable d’innovation en Europe et dans le monde[1]  : en pointe dans certains domaines : systèmes d’énergies renouvelables, biotechnologie moléculaire, logiciels d’ingénierie expérimentale, le pays est un des acteurs les plus innovants sur le segment des technologies de rupture.

La stratégie d’investigation est essentiellement orientée sur la compréhension des facteurs clés qui permettent à l’Allemagne de tenir cette position de pays innovant  engagé dans la transition écologique (plan climat 2050). Il s’agit également de saisir l’écosystème de l’innovation, qui s’appuie notamment  sur un tissu dense d’instituts de recherche (Fraunhofer) et d’acteurs associatifs (Agoras) à l’initiative non seulement de la création de solutions innovantes à l’adresse de l’industrie, mais également à la diffusion et à l’incubation des innovations garantissant le renouveau des procédés et des produits sans bouleverser l’organisation des entreprises.

La mission consiste également à appréhender l’organisation des acteurs de l’innovation et à palper la dynamique d’ensemble qui permet de la porter et de la propager à grande échelle.

Sans être le but premier de l’investigation, la découverte d’éléments de sobriété fait partie des points recherchés d’où la concentration d’une partie de la mission sur les énergies renouvelables et sur l’urbanisme.

En somme, la mission d’étude s’articule selon trois orientations complémentaires qui se sont dégagées des différentes séances d’échanges organisées en amont de la mission :

  • Construire et organiser un panorama des approches actuelles du développement durable et sociétal en Allemagne, amenant, par l’innovation, à une « société meilleure ». Ce panorama se structurera autour d’une sélection de domaines : transition énergétique, transformation et stockage des énergies, nouvelles approches de la mobilité, digitalisation des processus industriels, urbanisme,  économie circulaire, économie de la fonctionnalité, approches sociologiques, responsabilité sociale, agriculture énergétique (biogaz)…
  • Tenter de déceler la notion de sobriété dans les différentes visites effectuées ;
  • Nourrir les réflexions sur la problématique qui nous est proposée.

 

Le plan d’investigation a été construit sur un brainstorming préalable (voir tableau ci-dessous), ce qui a permis d’identifier, par famille, les principaux sujets à creuser durant les différentes rencontres :

 
[1] Dan Breznitz, Why Germany Dominates the U.S. in Innovation, Harvard Business Review, mai 2014 https://hbr.org/2014/05/why-germany-dominates-the-u-s-in-innovation (accès 30 avril 2017)